Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.

Publié le par Alain Bourguignon

28.11
Nous nous levons à 4h (du mat') pour une journée Piton de la Fournaise : si ça ça ne fait pas de nous des champions ! Victor conduit, Agathe copilote, tandis que je poursuis ma nuit à l'arrière. A ce propos, j'adresse ici un big-up tout particulier à Victor, qui a été notre cocher fidèle et dévoué pendant tout le séjour, en conduisant comme un Réunionais ! En route, on assiste à un chouette lever de soleil. Encore une fois, le paysage évolue rapidement : d'abord des plaines campagnardes, puis de la forêt, puis des buissons, puis d'un coup, sans prévenir... on arrive sur la lune. Un désert de pierre et de poussière. Après quelques kilomètres de piste, on arrive au parking du Pas de Bellecombe. On pénètre dans l'enclos, comme on appelle ça, et la rando commence, il est 7h. Des champions, je vous dit. Une volée de 616 marches à descendre, et on arrive sur le champ de lave au pied du volcan. On y trouve un petit cône volcanique, le Formica Leo. On s'approche ensuite du pied du volcan, et l'ascension commence : la pente n'est pas trop raide, mais le terrain n'est pas facile facile ! De la roche volcanique friable et instable. On voit les différentes coulées qui ont eu lieu au fil des âges. Après 2h30 d'efforts, on parvient au sommet du cratère Dolomieu : et quel cratère ! La Tour Eiffel y tiendrait dedans, nous dit le panneau. Impressionnant. Le retour est intense aussi : surtout les 616 marches, à monter cette fois... On mange un pain-bouchons-gratiné requinquant, et je m'endors de nouveau comme une crotte pendant que Vic nous ramène. L'aprem', c'est programme détente : baignade et bronzette sur la plage de l'Ermitage, avec masque et tuba pour voir les poissons colorés autour des coraux du lagon - et une bonne glace artisanale devant le coucher de soleil ! En rentrant, c'est soirée crêpes à la coloc, préparées avec amour par les filles - miam miam miam ! 

Conducteur de l'extrême !

Conducteur de l'extrême !

Descente dans l'enclos
Descente dans l'enclos
Descente dans l'enclos

Descente dans l'enclos

La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
Cratère Dolomieu

Cratère Dolomieu

Bonhomme de lave
Bonhomme de lave

Bonhomme de lave

Le piton la mangé Totor !

Le piton la mangé Totor !

Agate, Sophie & Line Zatounaïtzgonabieugoudnaïte

Agate, Sophie & Line Zatounaïtzgonabieugoudnaïte

29.11
Aujourd'hui, nous nous octroyons enfin une journée pépère : la grasse mat' est de mise. En fin de matinée, Po nous fait découvrir le village artisanal de l'Eperon, avec de très belles boutiques remplies de créations du pays. Puis un tour à la boutique l'Effet Péi, marque locale de fringues, pour beaucoup humoristiques. Après un petit cari-sauté-de-poissons, Po s'en va travailler. Nous allons alors nous balader à la baie et l'étang de St-Paul, un coin très paisible - mais qu'est-ce qu'il fait lourd ! Au retour de Po, elle nous emmène pour une promenade dans la ravine derrière chez eux. Je ne citerai que trois légers bémols : l'assaut des moustiques sadiques, les chiens morts dans les sacs plastiques le long de la route (et l'odeur qui va avec), et l'averse qui nous a surpris au retour. Mais c'était pas de ta faute Bibiche, et le coin était chouette ! Le soir, on se remet à l'apéro. J'ai décidé de décaler mon retour de cinq jours - parce que c'est trop de la balle ici. Et puis cela nous donne une nouvelle occasion d'arroser quelque chose : c'est mon coup de restance ! 

La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.

30.11
Réveil difficile : les ti punch de Victor étaient sacrément costauds ! Po me dépose au-dessus du village de Dos-d'Âne, avant de partir, et je me lance, en solo cette fois, dans une bien belle petite rando : une boucle passant par Cap Noir et Roche Verre-Bouteille, avec une vue terrible sur le cirque de Mafate. Par chance, la vue est suffisamment dégagée, au début en tout cas, avant que les nuages n'envahissent tout de nouveau. Je retourne au petit parc à côté du parking pour y manger le panier-repas que Po m'a soigneusement préparé la veille. "Tu n'oublies pas de prendre les chips, hein ! Et pense aussi à prendre de l'eau." Bibiche, t'es prête à être maman :-D . Je redescends ensuite au patelin pour prendre un café, et commencer à mettre ce récit par écrit. Po finit alors par quitter le boulot et venir me récupérer. En revenant, on tombe sur un temple Tamoul, un peuple pratiquant l'hindouisme, si j'ai bien compris. On est autorisé à rentrer dans l'enceinte du lieu - pas à l'intérieur du temple - en nous déchaussant et en laissant le sac en cuir. Visuellement, c'est impressionnant de détails et de couleurs. En fin d'aprem', Victor et Agathe partent voir des amis sur la plage. Avec Po, on se tente un petit campement au Maïdo, pour éventuellement avoir le lever de soleil au dessus de Mafate le lendemain. Mais bon... il pleut. Pensée créatrice ! On se pause sous un kiosque pour discuter, manger notre sandwich et notre patisserie, en attendant que la pluie cesse. Histoire de pouvoir monter la tente au sec et faire un feu. Mais la pluie ne se décide pas à s'arrêter, et il fait froid... Chou blanc. Retour à la case, et un petit film au chaud ! 

Cirque de Mafate
Cirque de Mafate
Cirque de Mafate

Cirque de Mafate

Roche Verre-Bouteille
Roche Verre-Bouteille

Roche Verre-Bouteille

Temple Tamoul
Temple Tamoul
Temple Tamoul

Temple Tamoul

Santé !

Santé !

01.12
Aujourd'hui, nous partons avec Agathe et Victor pour le tour de l'île en passant par une poignée de lieux intéressants. Sens inverse des aiguilles d'une montre. Notre premier arrêt est au Piton Grande Anse, en bord de mer : vue sur les falaises et sur la Petite Île. Il fait une chaleur étouffante. Ensuite, halte à Manapani, où Vic et Agathe se baignent dans le petit bassin (protégé des requins). Des espèces de poissons-lézards sautillent sur les rochers - google me dit qu'il s'agit de périophtalmes, aussi appelés poissons-grenouilles. Etranges créatures. L'arrêt suivant est à la cascade de Langevin, où l'on doit monter des routes en zigzag super raides, dans la forêt tropicale. Il pleut, mais la cascade est superbe. On descend un peu la rivière, et on tombe sur un bassin agrémenté d'une autre cascade, baignable et splendide, avec de l'eau fraîche et vivifiante : une merveille. On redescend pour notre prochain stop à Cap Méchant, où les coulées de lave successives ont créé une avancée dans la mer. Après avoir mangé un bout, on poursuit notre tour de l'île, et nous traversons et les coulées de lave sous le versant sud-est du Piton de la Fournaise : selon la récence de la coulée, la végétation s'est plus ou moins réapproprié les lieux. Avec une vitesse impressionnante ! Next stop : l'Anse aux Cascades. Très joli pour un pique-nique du dimanche, mais super aménagé et touristique. Balade pour vieux, quoi ! Et enfin, nous nous dirigeons vers Bassin la Paix, un coin splendide avec encore des cascades, et une corde où l'on peut se balancer d'une dizaine de mètres dans le bassin... on reviendra. La végétation est encore plus luxuriante ici - j'aime bien ce mot, luxuriante. Le soleil se couche, il est temps de rentrer à la case... 

Piton Grande Anse
Piton Grande Anse
Piton Grande Anse

Piton Grande Anse

Manapany
Manapany
Manapany

Manapany

Cascade de Langevin
Cascade de Langevin
Cascade de Langevin

Cascade de Langevin

Cap Méchant & Coulées de lave
Cap Méchant & Coulées de lave
Cap Méchant & Coulées de lave

Cap Méchant & Coulées de lave

Anse aux Cascades
Anse aux Cascades

Anse aux Cascades

Bassin la Paix

Bassin la Paix

02.12
Aujourd'hui, c'est une nouvelle journée tranquilou. Après une bonne grasse mat', on se dirige en compagnie de Nadia vers le marché de Saint-Paul : un immense marché, sous une lourde chaleur, mais avec un vent bienvenu. On y trouve des produits emblématiques à ramener : gousses de vanille, piment, rhum... On retrouve ensuite Po pour manger avec elle des samoussas du marché. Et l'aprem, c'est l'heure des préparatifs : il est temps pour Agathe et Victor de retourner en métropole, ce soir ! Les bonnes choses ont une fin, et les meilleurs partent les premiers, c'est bien connu. On rend notre merveilleuse Renault Symbol à la location (elle nous aura été loyale et brave). Et on se prélasse dans la piscine. Po revient du boulot, et on part aussitôt emmener Agathe et Vic à l'aéroport : comme d'hab, il y a des bouchons de folie sur la route. Puissent-ils bien vivre le brutal retour au froid et à la grisaille et au travail ! Le soir, les filles de la coloc vont à un enterrement de vie de couple d'une amie : du coup, à la coloc, c'est barbec' entre mecs !  

Le jardin de la coloc

Le jardin de la coloc

03.12
C'est par une nouvelle grasse mat' que cette journée commence. No rush, c'est le week-end. Max va nous chercher du pain et des croissants. J'appelle Jef, le pote réunionnais de papa qui avait exposé avec des amis à Montier en 2012 : il nous propose une petite excursion en forêt de Bébour. On prévoit après ça de camper à Bélouve. On met un certain temps à se préparer, mais on finit par partir retrouver Jef, en milieu d'aprem', à la Plaine des Palmistes. Il pleut à seau : le campement, ça va être génial ! Pensée créatrice. Jef est accompagné de Maloyab, un Yab (Petit Blanc des Hauts) joueur engagé de Maloya, musique traditionnelle de la Réunion, également photographe. Jef, lui, travaille pour le parc national, et on les retrouve à la maison du parc, son QG quand il n'est pas sur le terrain. Après nous avoir montré un phasme dont on n'aurait jamais soupçonné la présence, ils nous emmènent dans la forêt de Bébour, une forêt humide... c'est le cas de le dire. Ils nous donnent plein d'informations sur le coin, de vrais guides. On pousse jusqu'à Bélouve, où on s'arrête prendre un café au gîte. Il pleut toujours, mais le soleil commence à se coucher et teinte de jaune l'horizon. Les montagnes s'y découpent timidement. Le jaune devient orange : on devient tous euphoriques et on se rue jusqu'au point de vue. Le cirque de Salazie est dégagé et baigne dans la lueur orange : c'est magique. On décide ensuite d'aller manger à la Plaine des Cafres, au resto du QG, tenu par deux frères sénégalais au sourire et à l'accueil exceptionnel. On y mange des spécialités créoles et on y boit du rhum arrangé au géranium, c'est divin. En sortant, le ciel est complètement dégagé : il y a des myriades d'étoiles. Le ciel de bâtaaaaaaaard ! Pardon. Max nous conduit ensuite à l'Etang Salé, au sud-ouest de l'île. On y dresse notre campement sur la plage, au bord de l'eau. La soirée a été belle.
 

Phasme

Phasme

Coucher de soleil sur le cirque de Salazie
Coucher de soleil sur le cirque de Salazie
Coucher de soleil sur le cirque de Salazie
Coucher de soleil sur le cirque de Salazie
Coucher de soleil sur le cirque de Salazie

Coucher de soleil sur le cirque de Salazie

04.12
La chaleur torride du soleil nous empêche de rester au lit très tard. Un créole va voir Po et Max pour leur parler d'un bassin naturel magnifique qu'il connaît, à côté d'ici. Il tape l'incruste pendant notre petit déj, et nous regarde lever le camp. Je le trouve un peu louche, mais on le suit quand même jusqu'à son bassin, dans les roches de lave. La petite piscine est superbe en effet. Po se met à l'eau, Max et moi on fait les timides. On s'en retourne vers la case, en s'arrêtant au Souffleur, un trou dans la roche qui renvoie l'eau qui s'y engouffre en souffle d'eau. Ca sent le caca, Po me dit que c'est à cause de l'arbre à caca. Etrange. On se prend un cari en passant à St-Leu, et on passe l'aprem' à glander à la coloc'. Puis avec Flo, Nadia et Po, on se bouge pour un apéro-sunset-beach sur la plage de l'Ermitage. Le vent a décidé de souffler ce soir, c'est tendu pour jouer au jungle speed. On part ensuite à Boucan Canot pour boire un verre au bar où bosse Charles, un autre des colocs. Marion, Matthieu & sa famille ont eu la même idée ! Ils nous offrent un cocktail. Encore un bon moment !

Réveil à l'Etang Salé

Réveil à l'Etang Salé

Bassin naturel à l'Etang Salé
Bassin naturel à l'Etang Salé

Bassin naturel à l'Etang Salé

Le Souffleur

Le Souffleur

Bonheur & Bibiche ***

Bonheur & Bibiche ***

La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.
La Réunion : Bibiche lé la ! Partie 2.

05.12
On a encore pas mal forcé sur le rhum arrangé hier, zamal à la tête. C'est juste pour le jeu de mot, pas de zamal pour moi ! Avec Po, Nadia, Mélu & son petit Swann, on se motive pour une petite balade dans la forêt de Sans Souci, pas loin du Maïdo. Ce sera ma dernière sortie ! Eh bien pour une dernière, c'en est une belle. la forêt est inspirante. Il se met à pleuvoir, mais on pousse quand même jusqu'au Roi des Tamarins, un gros zarbre, avant de revenir sur nos pas : Po doit bosser. Pendant le reste de l'aprem, je m'occupe à essayer de cuisiner un fruit à pain (je reste perplexe sur résultat), à me faire dévorer par les moustiques, à me baigner dans la piscine, et à préparer mes affaires - il faut bien... Une dernière Dodo avec Max, et c'est l'heure, pas des adieux, mais vraisemblablement des au-revoir ! Je n'ai pas envie de partir, je me sens vraiment bien sur l'île, et dans cette coloc'. Il est d'ailleurs temps d'agresser un big up géant au top ten de la coloc' en folie : vous avez tous été super accueillants et agréables et attentionnés, c'était un réel plaisir de faire votre connaissance et de passer ces deux semaines en votre compagnie. Tout de bon à vous tous ! Max me dépose à la Possession où Po finit de bosser, et elle m'amène à l'aéroport. J'essaie de retrouver la famille de Matthieu qui prend le même avion, mais impossible de les voir. Allez, il faut partir... Je me retrouve entre deux marmailles dans l'avion. Un petit Charly de 15 mois, et une petite Océane de 22 mois : ça va être fun ce retour ! 

Forêt de Sans Souci
Forêt de Sans Souci
Forêt de Sans Souci
Forêt de Sans Souci
Forêt de Sans Souci

Forêt de Sans Souci

Et un big up géant à toi aussi, Po ! Tu t'es démenée à fond pour qu'on passe un bon séjour, Victor, Agathe et moi, et ça a été merveilleux. T'es la meilleure, Bibiche :-)

On reviendra...

Commenter cet article