Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Publié le par Alain Bourguignon

Chers lecteurs,

Pour commencer, je vous souhaite une excellente année 2017 ! (Ainsi qu'aux non-lecteurs, cela va de soi) J'espère qu'elle sera remplie d'heureux événements, d'aventures, d'évolution.

Me voilà de nouveau sur le Popol, actuellement à quai à Tromsø. J'ai rembarqué le 26 décembre - juste le temps de m'empiffrer de bonnes choses, de choper au vol les cadeaux, et de faire une bise à tout le monde. Et j'ai retrouvé à bord l'équipage au complet +++, avec : Arthur, Christel, Victor & Ulysse (le petit dernier), Benoît, Camille & Basile (le petit premier), ainsi que Dim, Fred, Quentin, Colin & Flo (qui n'est pas le petit dernier des deux précédents). Fred est un ex-collègue à Arthur, ayant participé au tout premier convoyage du Popol ainsi qu'à la seconde saison estivale au Spitz : il vient refaire une année en tant que second. 

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Le lendemain et surlendemain, l'activité récréative de groupe, ce furent les appros. Toutes les commandes qu'on a passées en fin de saison dernière sont arrivées, cash, d'un coup. 24 palettes dans la vue. Cela comprenait : de la nourriture conservable pour la saison, des boissons, du matos divers pour la machine et pour les mécanos, des produits ménagers, du linge de lit, du PQ, et que sais-je encore... ah oui, la machine à espresso Jura, réparée et révisée (et affichant 27 000 cafés au compteur) ! - au dernier convoyage elle avait eu un comportement assez suicidaire... On a passé une bonne partie du temps à tout transférer du quai jusque dans le bateau, puis re-dispatcher au bons endroits, à déballer, à ranger, à se dire "WTF pourquoi on a commandé tout ça, ça va jamais rentrer !"... Ca nous a pris les deux jours et ce n'est pas encore tout a fait fini. Car on avait une bonne fenêtre météo pour traverser la Mer du Nord, si on partait plus tard on allait se faire secouer avant d'apercevoir les cheveux blonds de la Norvège. On a donc calé les derniers cartons, et saisi tout ce qu'il y avait à saisir. 

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Et nous appareillâmes, le 29 décembre juste après l'aube, sous un beau ciel bleu. Avec Arthur et sa petite famille pour nous larguer les ficelles (la petite famille de Benoît étant repartie la veille, et Chef ayant fugué avant l'aube pour retourner en Ariège, nous laissant seuls face à cette mer que nous savons diabolique, oui, le Chef a fugué... t'inquiète on t'en veut pas Chef :-) ). Mer du Nord, c'est nous que r'v'la ! De quart : Fred et moi pour le 0-4, Dim et Quentin pour le 4-8, et Benoît et Colin pour le 8-12. Pour instructions : pas de machine à laver, pas de lave-vaisselle, pas d'alcool - steward, tu es libre. Le 29 a été une très belle journée, et la mer du 29, une très belle mer. Hélas, le 30, en fin de matinée, a commencé le roulis. Pas vraiment désagréable pendant sa première journée, mais il en a rajouté une couche le lendemain... Je me sentais assez fier jusque là de n'avoir rien pris contre le mal de mer, mais j'ai fini par craquer, à moins de 12h de nav' des côtes norvégiennes... - que nous avons gagnées le 31 vers 20h.

Au départ de Dieppe

Au départ de Dieppe

Départ de Dieppe

Dieppe

Dieppe

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
BdF

BdF

Jean-Michel Jacky

Jean-Michel Jacky

Game over

Game over

C'est donc en Norvège que nous avons passé le réveillon ! A jeun, une fois de plus, mais au moins on n'était pas au milieu et à la merci des flots, pour cette fois. Non, et pour le coup, on a même eu le droit aux multiples feux d'artifices de toutes les bourgades et villes alentour, qui faisaient péter le ciel de partout ! Pas le moment de faire naufrage, dit Fred. Depuis, nous avons navigué par la route intérieur, les chenaux norvégiens, bien au calme, à l'abri de la dépression. Mais il restait des passages extérieurs où l'on s'est parfois refait secouer. On a d'ailleurs dû s'arrêter pendant 12h la nuit du 1er janvier, trouver un abri à Maurstadvika pour laisser passer un gros coup de vent. Mon quart a sauté, et je pense que j'ai réussi à m'enquiller 14h de sommeil, un record personnel ! 

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Le lendemain on a découvert un paysage assez enneigé, et les lueurs de l'aube sur le ciel parsemé de nuages étaient magnifiques. Ca, c'est la Norvège comme on l'aime ! Plus tard pendant mon quart, j'ai acquis la maîtrise de la règle-rapporteur Jean Cras (homologuée par le ministère de l'air), dont l'art m'avait été enseigné par Fred la veille : je sais désormais tracer des relèvements sur la carte, et n'en suis pas peu fier.  

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Pendant une nuit avec un bon petit roulis, je me suis fait une séance cinéma, j'ai regardé "The Finest Hours" : ça donne une autre dimension au film ! (On s'en tape un peu dans ce récit, mais je tenais à le faire remarquer)

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Nous avons passé pendant la journée du 4 le cercle polaire, ce seuil à partir duquel existent le jour permanent l'été, et l'hiver la nuit permanente. Et de fait, on n'a pas su dire si ce qu'on a vu ce jour là était un lever ou un coucher de soleil... Ce qui est sûr, c'est que c'était de toute beauté. Et pour rajouter à ces belless couleurs, nous avons été gratifiés pendant notre dernière nuit de navigation, de merveilleuses aurores boréales (dont je n'ai malheureusement pas réussi à tirer la quintessence photographique, je sais pas ce que ça veut dire mais ça sonne bien) : vives et intenses comme rarement, un petit bijou. 

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Et enfin, nous sommes arrivé à Tromso, le 5 au zénith, sous les lueurs d'un lever de soleil crépusculaire (copyright Quentin Hdz) qui n'aura, au final, pas vu le jour (ça c'est de la pure poèterie). Nous voilà au quai n°2, derrière le centre commercial Nerstranda. Officiellement l'arrivée a eu lieu le 5 janvier, mais pour nous qui étions réglés à UTC -5j (la mer du Nord ça courbe l'espace-temps), l'arrivée a en réalité eu lieu le 31 décembre : on a dû fêter le nouvel an comme il se devait ! Ou était-ce juste un prétexte ? Dieu seul sait... :-)
 

Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs
Dieppe - Tromsø : de la mer, des nuages et des couleurs

Meilleurs voeux !

Commenter cet article

Pascal 08/01/2017 08:15

Magnifique, pour un peu ca donnerai presque envie de prendre la mer,,mais bon sans le roulis pour moi :p