Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps se gâte !

Publié le

Chers lecteurs,

Je commence par la triste nouvelle que j'ai évoquée au précédent article : Luc nous a quitté ! Pas pour de bon, rassurez-vous. Il a tenté un duel contre une perceuse, et il a du reconnaître qu'il n'était pas de taille - je dis ça, mais ça n'a rien à voir avec sa petite taille. Il a percé, le forêt s'est bloqué, la perceuse a tourné, sa main avec, et le malheureux 4ème métacarpe a craqué. Voilà ce à quoi Luc est prêt pour finir plus tôt son embarquement ! Il se doutait sans doute, le petit chenapan, qu'une sale semaine (météorologiquement parlant) nous attendait... Il n'a gagné que deux semaines dans cette histoire, son remplaçant, Arthur (bis) arrive ce soir, comme c'était prévu au départ. Arrive aussi ce soir Rodolphe, le nouveau cuisto.

Du coup, nous avons passé la semaine avec un équipage de quatre membres : Benoît, Dim, Flo et moi. On a du se relayer avec Flo pour prendre la place de Luc à la coupée et à l'échelle, pour charger et décharger les passagers dans le zodiac (je ne dis pas ça pour te culpabiliser Luc, on adore notre nouveau job). Et de mon côté, pour les manoeuvres, je suis passé de Hermès, le messager des dieux (j'étais le porte parole de Luc à l'avant du bateau, je transmettais les messages à la radio), à lamaneur (celui qui accroche les ficelles sur le quai). C'est Dim qui fait ça d'habitude, il faut sauter du bateau au quai sans tomber entre les deux, et courir pour "capeler" les aussières, sans tomber non plus. Je ne suis pas tombé dans l'eau, hallelujah, mais par deux fois je me suis retrouvé sur le cul sur le quai !

On a eu cette semaine un groupe de skieurs suissallemands de chez Berguntal, avec pour guide Jean-François et Janick, un apprenti. Un groupe plutôt joueur de cartes que buveur d'apéro, mais toutefois bien aventurier en ce qui concerne le ski ! Car avec les conditions météo qu'ils ont eu, ils auraient pu passer bien plus de temps à bord. Ils ont d'abord fait une sortie à Reinøya, puis une à Nordlandet. Suite à quoi on a du partir en quête d'un abri pour les prochaines nuits, car le vent allait se lever sérieusement... Mais comme on n'est pas les seuls à naviguer dans le coin (il y a plusieurs bateaux français à passagers), les places à quai sont convoitées... A Hamnes la place était prise, on est descendu à Olderdalen, plus au Sud - malheureusement un cargo avait déjà le quai, on a donc passé la nuit au mouillage, l'endroit étant plutôt bien abrité. Mais cela n'a pas suffi, l'ancre a chassé en pleine nuit, Benoît et Dim ont dû se relever à 4h du mat' pour aller mouiller en face. Et même histoire à 7h du mat' ! Benoît était ravi de sa nuit. On est retourné déposer les skieurs à Olderdalen, le temps était encore relativement calme. Puis le vent a fraîchi, la houle s'est levée, plus moyen de rester au mouillage, on a du faire des ronds dans l'eau en attendant le retour des passagers. Mais à leur retour, la mer était déjà trop violente pour qu'on puisse les récupérer en zodiac... On a essayé quand même avec Dim, il m'a mis à l'avant du zod pour que je fasse contrepoids pour qu'il ne se retourne pas, et c'était assez trash ! Quand il passait les vagues, il y avait un moment de chute libre (ça c'était cool), suivi du choc contre l'eau (légèrement moins cool). Bref, ça l'a pas fait du tout, on a oublié ça tout de suite : les passagers ont pris le ferry pour rejoindre Lyngeidet en face, où la mer était calme et où on a pu les récupérer - enfin ! Après ces péripéties on est allé à Uløybukta, puis on a pris le quai à Hamnes, en compagnie du Leone. 

On a eu un autre petit incident en début de semaine : une passagère, Astrid, a fait un faux mouvement à ski et, elle pense, s'est rompu ou abîmé un ligament, l'empêchant de continuer à skier. Elle est restée à bord la moitié de la semaine. À Hamnes, avec Benoît, on l'a escortée, tous les trois en raquettes. Il y avait encore un vent bien violent, plus la neige qui tombait. On a suivi les skieurs jusqu'à ce que la forêt qui nous abrîtait s'achève, suite à quoi, plutôt que de se faire démonter pour le plaisir, on a fait demi-tour, laissant les skieurs à leur funeste sort. Aujourd'hui la météo a commencé à s'améliorer, pour la dernière sortie des passagers c'était pas mal !

Nous voilà de retour à Tromsø, avec des passagers qui semblent ma foi plus que ravis de leur croisière, malgré ce temps bien pourri...

Hasta luego ! Plus que trois, et je suis de retour !

Olderdalen

Olderdalen

Le temps se gâte !
Le temps se gâte !
Sortie raquettes à Hamnes

Sortie raquettes à Hamnes

Le temps se gâte !
Alaska

Alaska

Le temps se gâte !
Le temps se gâte !
Le temps se gâte !

Commenter cet article

Pascal Bourguignon 19/03/2016 09:43

Tu vas finir par être un vrai matelot, moussaillon :)

Alain Bourguignon 10/04/2016 16:12

J'étais à deux doigts de le devenir, pour le coup ! ;-)