Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noces Arctiques

Publié le

Hommage à vous, nobles lecteurs !

Une excellente croisière vient de s'achever aujourd'hui. Une des deux où j'ai pu le plus profiter ! Les passagers étaient venus avant tout pour se faire plaisir, découvrir, voir ce que le Spitzberg avait à leur montrer. Ils n'avaient pas vraiment d'attentes particulières (des fois, c'est : "Je veux voir ça, ça, ça, et ça", voire "non, je ne sors pas cette fois, j'ai déjà vu le phoque barbu..." - oui, nous avons parfois des collectionneurs !), ce qui a rendu la croisière plus relax. Par exemple, il n'y pas vraiment eu le stress du "trouver l'ours le plus rapidement possible" (= J1, recherche active de l'ours, mais échec toléré ; J2, la pression monte, mais on a encore le droit à l'erreur ; J3, urgence ours, si nouvel échec on passe pour des tocards !). On a toutefois trouvé l'ours dès le deuxième jour. Enfin je dis "on", mais je ne participe pas à trouver l'ours, j'ai d'autres chats à fouetter ! Deuxième exemple de leur relaxitude, ce n'étaient pas des acharnés du zodiac, ils allaient souvent à terre pour faire des petites randos, monter un peu pour avoir un joli point de vue. Ce qui fait que j'ai pu me joindre assez régulièrement à eux, et ça, ça, c'est cool. Je me suis fait cinq balades, dont quatre nouvelles pour moi, et une sortie en zod' pour le nounours. (P.S. : juste après avoir écrit ces premiers mots, ils m'ont tout de même un peu foutu les boules en revenant de leur zodiac cruise où ils ont vu une ourse et son petit de près... Arrrrh.)

En plus d'être pas stressés, nos passagers étaient très sympathiques. Déjà, ils payaient chaque soir une bouteille de pinard pour l'équipage, et ça c'est un point crucial pour être de bons passagers ! Et au-delà de ça, ils étaient bien déconneurs, et très aidants, si ça se dit, il y en a même une qui débarrassait les tables, les nettoyait et m'aidait à essuyer la vaisselle : du grand luxe pour le humble stew' que je suis. Et surtout, ça contrastait carrément avec la croisière précédente... Une fois (deux, en fait), Agnès a eu l'idée de leur faire une pause pique-nique café/chocolat chaud/biscuits au milieu d'une balade, en haut d'un petit point de vue : j'ai stratégiquement sauté sur l'occasion, pour m'acquitter un moment de mes fonctions de femme de ménage, et au lieu de ça, les accompagner en tant que sherpa. Ce qui fut bien plus apprécié qu'un nettoyage de cabines, et réciproquement pour moi ! On leur a fait deux jours de suite le repas de midi sur le pont, avec grand ciel bleu et soleil bien réchauffant, ce qui est, ici, une chose assez royale. C'est une tuerie, dois-je même dire, qui plaît énormément, en partie parce que la bière est de mise. Et puis, on avait deux jeunes couples, qui venaient sur le Polaris pour leur voyage de noces. Vers la fin de la croisière, ils ont eu droit à une petite surprise : un couple après l'autre, on les a envoyés, dans une combinaison de survie, nager dans l'eau jusqu'à un petit iceberg, où les attendait une bouée de sauvetage avec, attachée à elle, une bouteille de champagne... Les amoureux ont pu trinquer à leur mariage, seuls sur leur glaçon (à 20m d'eux un phoque dérivant, imperturbable, sur un autre glaçon), au beau milieu du Svalbard. Si ça c'est pas un souvenir qui reste gravé en mémoire ! Voilà quelques beaux exemples bien choisis de comment on essaie de satisfaire nos passagers. Et ils nous le rendent bien ! Ils sont même venus boire un verre avec nous au Kroa en arrivant à Longyearbyen, c'était bien sympa.

Après ma journée d'escale qui m'a lessivé, je ne sais plus trop que rajouter. Les relèves, Flo et Luc, sont vraiment cool, y a encore une super ambiance. Ça me faisait un peu peur au début, les rotations de l'équipage, de se familiariser avec les uns et de repartir à zéro avec les suivants. Mais finalement c'est très bien, le changement apporte toujours du bon, et puis ça casse la routine. Aujourd'hui, comme à chaque escale, j'ai essayé de me speeder pour finir tout le taf et pouvoir profiter de n'avoir (presque) plus rien à faire jusqu'à l'embarquement des nouveaux passagers. Car demain, c'est M. Bourguignon, le père, qui fait son entrée en jeu, au Spitz' ! :-D Donc si j'ai le temps, on ira boire une petite bière avant de repartir pour une nouvelle croisière. Cette prochaine croisière va envoyer du pâté, avec un groupe de Suisses et un open bar (pas pour l'équipage...) ! On va essayer de vous vendre du rêve, nous les deux p'tits Bourguignons ;-).

Sur ce ! A dans dix jours si l'Ours le veut !

Commenter cet article

kopytko 29/07/2015 11:33

je profite de ton beau séjour, moins fatiguant pour moi! !Merci pour ta gentille carte bien arrivée depuis deux semaines déjà! bises de Meuse